Riot On the Radio !!!

Pretentieux et mechants, comme on les aime.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [dessin animé]Le roi et l'oiseau

Aller en bas 
AuteurMessage
coton
Cotonphage
avatar

Nombre de messages : 1214
Age : 30
Localisation : Epinal/Conflans/Rennes (la vie est belle)
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: [dessin animé]Le roi et l'oiseau   Ven 10 Fév - 21:45

(je suis la pro du copié/collé ^^)


Roi et l'oiseau (Le)
France, 1979
De Paul Grimault
Scénario : Jacques Prévert, Paul Grimault, d’après La Bergère et le ramoneur de Hans Christian Andersen
Avec les voix de : Jean Martin, Pascal Mazzotti, Raymond Bussières, Agnès Viala, Renaud Marx, Hubert Deschamps, Roger Blin
Musique : Wojciech Kilar
Durée : 1h23




Despote du royaume de Takicardie, Charles V et Trois font Huit et Huit font Seize, est amoureux de la ravissante bergère qui orne l’un de ses tableaux. Mais celle-ci n’a d’yeux que pour le ramoneur, son voisin. Une nuit, les œuvres de son musée personnel prennent vie; les deux adolescents s’enfuient, le double du roi se débarrasse de son modèle.


CONCILIABULES


Dans l’aile obscure d’un salon, deux toiles jumelles se répondent. "Une charmante bergère et un petit ramoneur de rien du tout" s’observent du coin de l’œil et attendent l’heure propice pour enjamber le cadre qui les sépare. Sabordé par de viles tractations en coulisses, La Bergère et le ramoneur n’était que l’embryon désavoué d’un long métrage plus corpulent. En 1953, Paul Grimault et Jacques Prévert découvraient en salles une version appauvrie de leur adaptation du conte d’Andersen. Ecartés du tournage qu’ils ont initié, les deux hommes attendront treize ans avant de recouvrer les droits et le négatif du bébé estropié. Douze ans d’opiniâtreté et de pourparlers financiers seront encore nécessaires à la concrétisation de leur projet. Grimault étoffe la première mouture du scénario, planifie de nouvelles séquences, redistribue les pièces maîtresses de l’échiquier. Au fil des greffes et des raccommodages, La Bergère et le ramoneur est rebaptisé Le Roi et l’oiseau, riposte romantique et impertinente à l’hégémonie d’un despote. Aussitôt reconnaissables, les mélodies satinées de Wojcieh Kilar enlacent les cocasseries de Prévert. Le phrasé enjôleur, l’éloquence goguenarde rythment la solitude toxique d’un roi. En tordant les perspectives et en poussant à l’excès les antagonismes, Paul Grimault esquisse le tableau saisissant d’un royaume composite et vertigineux.


ECHELLES ET PRECIPICES


L’impétuosité de l’imagination talonne la majesté du dessin. Vingt-deux ans après sa réhabilitation, Le Roi et l’oiseau n’a rien perdu de sa singularité. La sensibilité du regard sublime les excentricités, tempère les idées noires. Les patrouilles de police investissent les corridors tandis que les œuvres d’art prennent d’assaut le royaume de Takicardie. Charles tombe dans une trappe, la bergère et le ramoneur patinent sur des escaliers raides. Les premières apparitions du roi convient à une délicieuse mise en bouche: un tour du propriétaire insolite, un examen pittoresque des arcanes du pouvoir. Gratte-ciel rétro-futuriste, la cellule dorée de Charles est une meringue hypertrophiée aux ramifications grecques et versaillaises, une agglomération extravagante de temples et de coupoles rococo. La mémorable séquence de l’ascenseur nimbe le château d’une torpeur surréaliste. Une voix monocorde énumère les différentes épaisseurs de la citadelle. Prévert déploie son génie de l’inventaire et des automatismes absurdes. Grimault croque à merveille le portrait du roi, terrassé par la neurasthénie des lieux et un emploi du temps misérable. L’unique terrain d’action du Roi et l’oiseau est un empire prostré, éteint, accaparé par un minuscule bourreau, au strabisme bouffon et à la mégalomanie insatiable. Le ghetto souterrain et les sujets asservis ne sont pas sans évoquer Metropolis de Fritz Lang.


NID D’AMOUR


Jacques Prévert (décédé en 1977) ne connaîtra jamais la version définitive du Roi et l’oiseau. Héritiers revendiqués de Grimault, Hayao Miyazaki et Isao Takahata n’ont jamais cessé de clamer leur attachement au film. Inépuisable aire de jeux, le château est ironiquement coiffé d’un nid contestataire. Un oiseau persifleur et sa portée imprudente narguent le sommeil du souverain. C’est du côté de l’oiseau et de ses gracieux battements d’aile que les fondateurs de Ghibli puiseront leur inspiration. Le Château dans le ciel rend allègrement hommage aux lignes élancées du palais et à la verticalité étourdissante du Roi et l’oiseau. Avec Miyazaki, l’horizon s’élargit de terres idylliques et le rêveur laisse s’envoler la forteresse. Pazu et Sheeta, les enfants pourchassés, bondissent d’une tour à l’autre jusqu’aux racines d’un arbre en apesanteur. Les inventions des pirates et leurs machines volantes rivalisent avec le trône électrique du tyran et les capes empruntées aux chauve-souris. Entre les deux films, la jonction la plus évidente est restée la plus célèbre: un robot géant reposant sous des voûtes secrètes et utilisé à des fins machiavéliques. A peine déguisé, le message politique donne raison à l’être le plus frêle du royaume. Assis sur des ruines, l’Automate converti en Penseur libère un oiseau à peine plus grand que son poing.

(proviens du site filmdeculte.com)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cotonplouf.canalblog.com/
°chav°
Panda Master
Panda Master
avatar

Nombre de messages : 7497
Age : 32
Localisation : Lorraine / RP (ohh tu me manques)
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: [dessin animé]Le roi et l'oiseau   Ven 10 Fév - 21:51

:lue!: :lue!: :lue!: :lue!: :lue!:
un chef d'oeuvre

_________________
si tu cliques t'es un gros con (ou une grosse conne)
http://moonitown.miniville.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/mrs_nutcase
Bidi
Pétasse
avatar

Nombre de messages : 3418
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: [dessin animé]Le roi et l'oiseau   Ven 10 Fév - 22:00

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

:lue!:



(et pourquoi c'est ds lecture ? ya un livre du truc ? ouais j'ai pas lu le topic j'avoue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coton
Cotonphage
avatar

Nombre de messages : 1214
Age : 30
Localisation : Epinal/Conflans/Rennes (la vie est belle)
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [dessin animé]Le roi et l'oiseau   Ven 10 Fév - 22:05

euh non, c'est moi qui me suis trompée quand je l'ai fait

(comment le changer de place?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cotonplouf.canalblog.com/
Ran
Invité



MessageSujet: Re: [dessin animé]Le roi et l'oiseau   Ven 10 Fév - 22:05

Ayé, c'est dans le bon truc...


Et c'est LE film à voir dans sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
coton
Cotonphage
avatar

Nombre de messages : 1214
Age : 30
Localisation : Epinal/Conflans/Rennes (la vie est belle)
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [dessin animé]Le roi et l'oiseau   Ven 10 Fév - 22:09

merci Ran ^^

(t'as de bons goûts tu sais? Mad )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cotonplouf.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [dessin animé]Le roi et l'oiseau   

Revenir en haut Aller en bas
 
[dessin animé]Le roi et l'oiseau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» re-fumer tue (dessin animé)
» Vos meilleurs moment de films/serie/dessin animé
» Dessin animé de 1950 : un vrai petit bijou !
» La BO du dessin animé MOTU 1983
» Dessin animé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Riot On the Radio !!! :: ? ! Culture ? ! :: Ciné-
Sauter vers: