Riot On the Radio !!!

Pretentieux et mechants, comme on les aime.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La fin de l'histoire du Voodoo Child, le début d'une légende

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La fin de l'histoire du Voodoo Child, le début d'une légende   Dim 12 Fév - 18:00

Avril 1970, début de la tournée Cry of Love de Jimi, soutenu par le Buddy Miles Express et Ballin' Jack, entrecoupée par des affrontements entre anti-militaristes et forces de l'orde. Jimi est flamboyant. Il met son jeu de guitare en valeur. Les moments forts sont : le concert de Berkeley en mai, le Festival Pop d'Atlanta en juillet et le concert de Rainbow Bridge à Hawaï.

De plus, Jimi possède enfin sa maison, le studio Electric Lady. Présenté comme un moyen d'économiser de l'argent en évitant les dépenses considérables en matériels, déplacements d'un studio à l'autre, etc... Mais encore une fois, le sort s'acharne. Le budget final de la construction monte à 1 million de dollars !! soit 3 fois le budget initial !! Mais Jimi ne s'en inquiète pas, bien qu'il fut assez surpris de découvrir qu'au départ il n'avait pas assez d'argent pour le faitre construire ! Il dispose enfin de l'endroit idéal pour composer SA musique ! Eddie Kramer se charge de la partie technique : "Le studio ne devait surtout pas être dominé par des techniciens, avec des câbles courant partout. Nous l'avons construit pour que Jimi s'y sente chez lui, dans un environnement favorisant la créativité. Il avait spécifié qu'il voulait des fenêtres rondes."

"Il y'a quelquechose que je déteste dans les studios, c'est qu'ils sont impersonnels. Froids, vides et au bout de quelques minutes, je perd toute mon inspiration. L'Electric Lady est différent. Il a été construit avec une grande atmosphère pour que les gens aient l'impression d'enregistrer à la maison. Je veux que ce studio devienne un oasis pour tous les musiciens rock de New-York."

Ainsi, il travaille en compagnie d'Eddie Kramer sur First Rays of the new Rising Sun, jusqu'à son retour en Angleterre pour le mois d'août. 3 jours à peine après son arrivée, alors qu'il vient à peine de terminer les interviews pour la presse anglaise, il se produit au concert de l'île de Wight, mais sa prestation est plutôt médiocre. Jimi n'est pas sur le déclin, c'est juste qu'il se remet en question, qu'il cherche de nouvelles voies à explorer :

" Je pense que je suis bien meilleur guitariste aujourd'hui qu'auparavant. Mais j'ai encore beaucoup à apprendre et le temps passe trop vite. J'aimerais réunir une formation importante dans laquelle je n'aurais pas la même présence. En fait, je voudrais surtout composer des morceaux que d'autres musiciens compétents aimeraient jouer. Je ne sais pas précisément ce que je vais écrire, mais je cherche. En tout cas, je n'envisage pas de tourner comme je l'ai fait, je compte surtout me consacrer au travail sur le son et peut-être faire un film. Ce serait un truc audio-visuel dans lequel tu plongerais complètement, avec tes yeux et tes oreilles. "

Tournée scandinave qui se passe mal: Billy Cox frappé de catatonie doit rentrer aux USA, Jimi se drogue de plus en plus, au point de devoir reporter son concert de Puttgarden.

"Les drogues sont en général une expérience assez mystérieuse. Je les utilise juste pour une chose spécifique, comme une marche donnant sur d'autres chemins. Tous les indiens utilisent différents moyens de stimulation, leurs propres marches vers Dieu, vers d'autres formes spirituelles, ... L'âme doit gouverner, pas la drogue."

Lors du festival Love & Peace, un de ses roads manager se fait aggresser par une horde de Hell's Angels. C'est avec soulagement que Jimi rentre à Londres. Jimi voudrait passer l'hiver en tournée au Mexique et au Japon.
" If I don't see you in this world, I'll see you in the next one. Don't be late !"

18 septembre 1970. Jimi fatigué dort au Samarkand Hotel, avec Monika Danneman, une belle allemande rencontrée à Dusseldorf lors de la tournée allemande précédent la tournée scandinave. Elle se lève pour aller acheter des clopes, en revenant, Jimi dort toujours, il manque 9 somnifères dans sa boîte. Il voulait simplement dormir un peu pour récupérer....

L'ambulance arrive et le conduit à l'hopital Saint Mary Abbots. A 11h30, Jimi Hendrix, agé de 27 ans, est déclaré mort. (Monika, à qui on a un peu reproché son manque d'attention s'est suicidée au gaz en 1996).

Il semble que d'après l'autopsie, Jimi serait mort étouffé par ses propres renvois... mais la légende changera la cause de sa mort en un suicide ou une overdose à l'héroïne, beaucoup plus convenable pour une star...

" Je ne veux pas de funérailles pour ma mort. Je veux qu'on joue." confie-t'il à un journaliste en 1969. Les obsèques ont lieu le 1er octobre dans une église baptiste de Renton. Sa famille et tous ses potes sont présents. L'ambiance n'est psa aussi chaleureuse qu'il l'avait souhaité, mais il y a tout de même de la musique. Partionelle Wright chante quelques titres de Gospel, Freddie Mae Gauthier lit un texte de Jimi. Après la cérémonie, les plus grands noms de la musique afro-américaine font un jam...


Le gaucher de Seattle, le Voodoo Child est parti au ciel ...
Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de l'histoire du Voodoo Child, le début d'une légende
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire d'Hachiko
» Kintaro
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Riot On the Radio !!! :: ? ! Culture ? ! :: Musiques-
Sauter vers: